Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur

- Notre vie est basée sur nos décisions,
- Nos décisions sont basées sur nos valeurs,
- Nos valeurs sont basées sur notre personnalité,
- Notre personnalité est physiquement située dans notre cerveau,
- Notre cerveau est câblé par notre ADN,
- Notre ADN ... c'est 100% de chance
- Par conséquent, la chance guide notre vie.

Lorsque j’étais patron de mon entreprise (ReUSE SA, que j’ai vendu à AIBUS après 10 ans) j’ai constaté que certains commerciaux semblaient avoir plus de chance que d’autres. Ils me répétaient d’ailleurs souvent que la chance est le facteur déterminant dans leurs succès. On m’a même rapporté que c’était souvent une question posée lors d’un entretien d’embauche d’un commercial (ou autres) : Avez-vous de la chance ?

Il semblerait donc que la chance soit un facteur critique dans l’ADN d’entreprises qui réussissent. Alors la « chance » facteur déterministe ou probabiliste ? (encore un raccourci pour lancer le débat) ?

Certes il y a certains facteurs chanceux que vous ne pouvez pas influencer (naître avec une cuillère d’argent dans la bouche, etc ) et d’autres que vous pouvez influencer. Comment faire alors pour influencer la « bonne chance » ? Quel est son secret ?

Il y a un dicton populaire qui dit « Créer sa propre chance ». Concept très utilisé par les joueurs de poker (professionnels). Si l’on admet ce concept (en dehors du poker) la question qui vient immédiatement à l’esprit est : « Comment faire sa propre chance en faisant fis de la malchance » (encore un proverbe populaire). Les proverbes populaires sont souvent plein de bons sens. Pour ma part, je vois trois caractéristiques qui permettraient de « concevoir sa propre chance » :

- L’humilité
- La curiosité intellectuelle
- L’optimisme


Ainsi, toujours selon moi, l'équation de base du développement de la chance est donc très simple. Elle commence par « avoir l'humilité d'être conscient de soi », suivie par la « curiosité intellectuelle de poser les bonnes questions », et conclure avec « la conviction et le courage que quelque chose de mieux est toujours possible » (l’optimisme). Les personnes les plus chanceuses dans le monde de l'entreprise sont celles qui détiennent les trois éléments de cette équation. Et à ce stade on ne parle plus de hasard !

« La chance sourit aux personnes préparées. » disait Louis Pasteur. Faisons alors en sorte qu’elle nous sourit à partir des trois facteurs clés de succès :


1. La fondation d’une attitude de chanceux est l’humilité. C’est, d’après plusieurs auteurs (Jim Collins) l’un des traits des managers de haute performance. Avoir une attitude de chanceux commence par l’humilité. Vous avez besoin de confiance en vous pour instaurer le respect, mais cette confiance doit être contre balancée par le fait qu’il vous reste beaucoup à apprendre (nous apprenons toute notre vie). L’humilité humanise les managers et leur permet d’être plus chanceux. L’humilité est la racine de la conscience de soi. Elle contribue (espérons le – mais aucune garantie) à une autre attitude de chanceux : la curiosité intellectuelle.

2. La curiosité intellectuelle est une réponse active à l'humilité. L'humilité donne aux individus la capacité d'être curieux intellectuellement. Inversement, les personnes qui ont pleinement confiance en elles ou arrogantes sont moins susceptibles de remettre en question leurs hypothèses personnelles et les perspectives du monde. Les personnes humbles dévorent des livres, écoutent les suggestions, explorent les nouvelles idées. Finalement ces personnes deviennent chanceuses car elles sont plus disposées à rencontrer d’autres personnes, à poser de nouvelles questions (elles posent d’ailleurs plus de questions que n’essayent d’y répondre), à aller vers de nouveaux horizons. (La curiosité intellectuelle illustre la citation de Louis Pasteur). Pour votre curisité intellectuelle, je vous conseille le livre "Objectif performance", vous apprendrez comment fonctionne une entreprise (4 cas rééls détaillés)

3. L'optimisme est la source d'énergie qui favorise les changements positifs. Si l'humilité est le fondement de la curiosité intellectuelle, l’optimisme fournit l'énergie qui permettra d’aller mieux et plus vite. Il s'agit d'une prophétie auto-réalisatrice: plus de chance tend à venir à ceux qui croient en leurs possibilités – ces personnes voient le bon côté des choses avant de voir le mauvais (le verre à moitié plein et non à moitié vide !). Les optimistes sont des fournisseurs d’énergie, ils génèrent l’enthousiasme(*). Avec cette attitude positive, de tels individus sont plus susceptibles d'avoir un plus grand nombre de rencontres avec la bonne fortune.

(*) « Les Grecs (...) nous ont légué un des plus beaux mots de notre langue, le mot enthousiasme (...) — un dieu intérieur.

(*) N’étant pas docteur en médecine, soyez indulgent sur mon introduction

Rédigé par Patrick JAULENT le Mercredi 12 Octobre 2011 à 08:59


> A LIRE EN CE MOMENT SUR DECIDEO


Dr Patrick JAULENT



Patrick Jaulent a plus de 25 ans d'expérience en Performance des organisation publiques et privées.


Ancien consultant, professeur.


Plus de 80 projets en pilotage de la performance réalisé.


C'est un Expert en Définition & Exécution stratégique, Tableaux de bord & Indicateurs de performance


Auteurs de plusieurs ouvrages sur ces sujets (Piloter vos performances, édition AFNOR - Méthodes de Gestion comment les intégrer Editions d'organisation - Les leviers de la performance Editions Riscus) et Objectif performance (éditions AFNOR)


Derniers commentaires



RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile