Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur

Vous connaissez au moins de nom, le géant finlandais Nokia, constructeur de produits high tech dans le domaine de la téléphonie mobile. Nokia a centré sa stratégie en privilégiant l’innovation. Pour rester l’un des leaders dans ce domaine il suffisait donc que les ingénieurs et designer s de Nokia continuent à innover. Alors pourquoi la situation se dégrade-t-elle comme l’illustre nt les quelques chiffres ci-dessous.


Selon les études du cabinet Canalys les parts de marché du smartphone au niveau mondial auraient évolué comme suit Google : 32,9 % en 2010 contre 8,9 % en 2009 ; Nokia : 30,6 % en 2010 contre 44,4 % en 2009 ; Apple : 16 % en 2010 contre 16,3 % en 2009

La part de Nokia sur le Smartphone aux USA ne représente plus actuellement qu’à peine 7 %.

La technologie n’est pas la cause première de cette situation. L’explication est beaucoup plus simple. Nokia a commis une erreur stratégique. Il a tout simplement ignoré le marché d’Amérique du nord en le considérant comme un marché de seconde zone. Il fallait être fou !

Nokia a centré sa stratégie commerciale sur l’Europe ainsi que sur les formidables marchés potentiels que sont la Chine, l’Inde, l’Amérique latine et le Vietnam. Mais les entreprises High Tech qui ignorent le marché d’Amérique du nord prennent d’énormes risques.

Ainsi, en moins de cinq ans Nokia a vu émerger des prédateurs tels qu’Apple avec Iphone et Ipad, et Google Androïd. Apple, dont la stratégie est d’occuper le marché mondial, vient de dévoiler son ardoise Ipad 2 et d’annoncer l’arrivée pour l’été 2011 de son Iphone 5. Google, fort de ces résultats qui font d’Android l’OS le plus utilisé sur smartphone, a décidé de partir à la conquête du marché le plus en vogue du moment : celui des tablettes.

Nokia a cependant entamé son pivotement stratégique en nommant, en septembre dernier, un nouveau CEO, Stephen Elop ancien patron de la division Business de Microsoft (un américain, est-ce un hasard ?) en signant un accord avec Microsoft et en célébrant « l’innovation inversée » afin d’importer plus de fantaisie sur le marché d’Amérique du nord. Pour ce post, je ne ferai pas état de la déclaration de certains actionnaires de Nokia du 16 février 2011 qui remettraient en cause le partenariat avec Microsoft et envisageraient le départ Stephen Elop (qui après la vente de ses actions Microsoft pour acheter des actions Nokia est le 3e actionnaire de l'entreprise !)

Certes l’erreur de Nokia fût de déserter le marché US en pensant qu’il pouvait faire mieux ailleurs, mais la plus grande erreur fut, à mon sens, celle de ne pas envisager que les innovations technologiques pouvaient provenir de l’endroit où Google, Apple et Facebook avaient commencé et que la Chine resterait les bras croisés en laissant Nokia s’installer sur les pays émergents. On peut d’ailleurs s’interroger sur l’objectif de la rencontre au Vietnam, en mars 2011, entre le vice président de Nokia et le président Vietnamien.

Attention de ne pas faire un pivot de 360 °, vous reviendriez à la case départ…

http://www.lejournaldusmartphone.fr/smartphone/android-leader-marche-os-fin-2010.html

Extrait du livre « Objectif Performance », éditions AFNOR (© mai 2011) Patrick Jaulent, Marie-Agnès Quares, Jacques Grenier

Rédigé par Patrick JAULENT le Jeudi 3 Mars 2011 à 17:44


> A LIRE EN CE MOMENT SUR DECIDEO


Dr Patrick JAULENT



Patrick Jaulent a plus de 25 ans d'expérience en Performance des organisation publiques et privées.


Ancien consultant, professeur.


Plus de 80 projets en pilotage de la performance réalisé.


C'est un Expert en Définition & Exécution stratégique, Tableaux de bord & Indicateurs de performance


Auteurs de plusieurs ouvrages sur ces sujets (Piloter vos performances, édition AFNOR - Méthodes de Gestion comment les intégrer Editions d'organisation - Les leviers de la performance Editions Riscus) et Objectif performance (éditions AFNOR)


Derniers commentaires



RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile