Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur

Un lecteur de mon livre « objectif performance » m’a interpellé sur la notion de concurrence ce qui m’a donné l’idée de ce post, entre deux baignades cet été.


Depuis notre plus tendre enfance nous vivons dans une société compétitive. Ainsi, nous commençons notre vie en étant en « concurrence » avec nos frères et sœurs, avec d’autres enfants dans le sport, avec d’autres étudiants lors de l’admission dans les meilleures universités, pour obtenir le meilleur emploi, etc. C’est d’ailleurs dans notre vie professionnelle que la concurrence trouve son apogée car nous devons, par exemple, surpasser nos collègues afin d’être promus plus rapidement qu’eux.

Et si la concurrence n’était plus la clef la plus importante pour réussir ?

Il ne s’agit pas d’une simple question philosophique sous mon parasol. Le monde a changé : les pays et les hommes qui les composent sont tellement interconnectés que les notions traditionnelles de ce qu’il faut faire pour « gagner » ne s’appliquent plus. Prenez le cas de l’Allemagne et la France. Nous sommes en concurrence dans de nombreux domaines comme celui des trains grande vitesse (ICE allemand et TGV français) mais nous avons besoin l’un de l’autre pour réussir et prospérer. Bien sûr il va de grandes différences dans les valeurs et la gouvernance des deux pays - et donc une vraie concurrence de l'idéologie et leur influence. Mais au niveau économique, la concurrence est beaucoup plus nuancée et même en sourdine.


Cette situation se retrouve dans de nombreux secteurs où les concurrents sont également des partenaires tels que l’industrie pharmaceutique, les sociétés de services financiers via la co-gestion des risques, l’automobile, l’informatique, l’industrie de l’habillement via des fournisseurs communs. Ces différents secteurs en concurrence font d’ailleurs pression ensemble, pour imposer un cadre réglementaire et une politique qui leur soient favorables.


Cette érosion de la concurrence se retrouve au sein même des organisations devenues de plus en plus globale et dépendante des processus transversaux. Le travail en équipe pluridisciplinaire est la clef de la réussite, car les organisations ne peuvent être efficaces et efficientes que si elles partagent les informations, travaillent ensemble pour résoudre un problème, au lieu de rivaliser entre-elles.


Pour la plupart d'entre nous, la compétition est instinctive, et dans de nombreux cas, nous avons été conditionnés pour être compétiteur. Je constate cependant, que le monde devenant plus complexe, apprendre à ne pas se concurrencer pourrait devenir la clé pour gagner. Mais travailler ensemble suppose d’avoir confiance. N’est-ce pas dans le développement de la confiance que se trouve la clef de la réussite future.

Qu’en pensez-vous ?

Tags : concurrence
Rédigé par Patrick JAULENT le Mardi 16 Août 2011 à 11:32


> A LIRE EN CE MOMENT SUR DECIDEO


Dr Patrick JAULENT



Patrick Jaulent a plus de 25 ans d'expérience en Performance des organisation publiques et privées.


Ancien consultant, professeur.


Plus de 80 projets en pilotage de la performance réalisé.


C'est un Expert en Définition & Exécution stratégique, Tableaux de bord & Indicateurs de performance


Auteurs de plusieurs ouvrages sur ces sujets (Piloter vos performances, édition AFNOR - Méthodes de Gestion comment les intégrer Editions d'organisation - Les leviers de la performance Editions Riscus) et Objectif performance (éditions AFNOR)


Derniers commentaires



RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile