Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur

(extrait de e book « Objectif Performance)

Norman Lamont, Chancelier de l’Echiquier sous le gouvernement de John Major, l’équivalent de notre ministre des finances, avait inventé l’expression de « pousses vertes ». Il l’avait utilisée en octobre 1991, en plein milieu d’une période de récession qui allait déboucher sur la pire crise qu’avait connue l’Angleterre depuis 1930 , en déclarant avoir détecté « les pousses vertes du printemps économique ».

Nous nous sommes permis de reprendre cette expression pour illustrer la notion d’indicateur avancé. La pousse verte se veut, à l’image de l’indicateur avancé être un « prédicateur » d’une situation bonne ou mauvaise à venir et que les managers doivent pouvoir détecter au plus vite. Pour mettre un peu d’humour dans notre propos, nous vous proposons quelques « pousses vertes » issues de la vie courante :
– Le nombre de personnes qui font un don dans le métro est une pousse verte. Son évolution est certainement liée au revenu disponible et donc à la croissance économique.
– La consommation de crèmes solaires est une pousse verte. Elle annonce une augmentation du tourisme dans les régions ensoleillées.
– Le nombre de grues fabriquées chaque année est une pousse verte. Son évolution est liée à la construction de nouveaux bâtiments, à l’évolution de l’offre en la matière, à l’augmentation du volume de crédit.
– Le nombre de pièces ou billets que vous égarez est une pousse verte. Lorsque les personnes se trouvent en situation financière difficile, elles sont, en général, plus attentives à leur monnaie.
– Le nombre de personnes qui emmène leur véhicule au lavage automatique est une pousse verte, en dehors des périodes de récession ce nombre à tendance à augmenter.
– Le nombre de petites annonces de personnes souhaitant vendre des objets est une pousse verte. Son évolution a, sans nul doute, un lien avec la situation économique
– La longueur de nos cheveux est une pousse verte. Lorsque nous avons des difficultés financières nous avons tendance à espacer notre passage chez le coiffeur (et vis et versa).

Avez-vous remarqué, qu’en période de crise les journaux télévisés annoncent plus de mauvaises nouvelles. Ces messages négatifs ont pour conséquence d’aggraver encore la situation, ils renforcent la perception de la récession et la perte de confiance dans l’avenir ; résultat, les gens dépensent moins, ils épargnent. A contrario, les nouvelles positives stimulent le sentiment de confiance et par là même contribuent à une amélioration de la croissance économique. Ainsi, le nombre de messages positifs diffusés par les media est une pousse verte alors que les messages négatifs sont de mauvaises herbes.

Inutile de chercher des indicateurs très sophistiqués pour prédire la reprise, nous sommes entourés d’indicateurs avancés, encore faut-il savoir les identifier. Avez-vous quelques « pousses vertes » à nous proposer ?

http://objectif-performance.net/index.php

Rédigé par Patrick JAULENT le Mardi 31 Août 2010 à 08:57


> A LIRE EN CE MOMENT SUR DECIDEO


Dr Patrick JAULENT



Patrick Jaulent a plus de 25 ans d'expérience en Performance des organisation publiques et privées.


Ancien consultant, professeur.


Plus de 80 projets en pilotage de la performance réalisé.


C'est un Expert en Définition & Exécution stratégique, Tableaux de bord & Indicateurs de performance


Auteurs de plusieurs ouvrages sur ces sujets (Piloter vos performances, édition AFNOR - Méthodes de Gestion comment les intégrer Editions d'organisation - Les leviers de la performance Editions Riscus) et Objectif performance (éditions AFNOR)


Derniers commentaires



RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile