Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

3.Posté par Patrick Jaulent le 03/10/2007 17:52
Très intéressant ce voyage dans le temps.

Je partage votre point de vue sur les propriétés intrinsèques d'un KPI.


2.Posté par Yves Blake le 02/10/2007 02:12
-180 avant J.C. : Ptolémée VI invente le KPI...

Qu'est-ce que la performance ? Est-ce la rentabilité ? La croissance ? La pérrenité ? La qualité ? La motivation ? Ou un savant dosage de tout cela ? Peu importe qu'il s'agisse d'un simple ratio comptable ou d'un savant calcul de probabilité bayesienne, plus que la définition du KPI, ce sont ses propriétés intrinsèques qui sont intéressantes.

J'en citerais deux principales :

- Reconnaissance : Le KPI donne une visibilité synthétique, indépendante des causes sous jacentes, mais suffisante pour prendre une décision.

- Raisonnement : Le KPI est uniformément compris et accepté par l'organisation (experts, financiers et opérationnels) qui peuvent ou savent trouver des leviers pour l'améliorer.

Si la météo de demain est certes connue et comprise de tous, hélas ce n'est pas un bon KPI, car on n'y peut pas changer grand chose. Mais la pluie répétée donne des bonnes récoltes.

On cite ainsi souvent comme premier KPI de l'histoire le Pharaon Ptolémée VI qui deux siècles avant notre ère fixait les impôts selon la hauteur de crue du Nil. En effet, à Assouan, près de l'île de Philae, se trouvait la première cataracte du Nil dont les égyptiens notaient chaque année les hauteurs de crues des inondations annonçant une année de fertilité et de grains abondants en Haute et Basse Egypte. Au fil des ans, on pouvait ainsi de la hauteur du Nil anticiper les récoltes, les famines, le climat social et le remplissage des greniers royaux. La performance consistait alors à maximiser l'impôt en minimisant le risque d'émeute les années de sécheresse.

En offrant ainsi une vision simplifiée, synthétique et à connotation prédictive, le KPI permet de nous affranchir des multiples détails à l'origine d'une situation, et de renforcer certaines intuitions pour nous projeter mentalement dans l'avenir, jusqu'à ce qu'une décision s'impose parmi les options possibles.

Ainsi peut s'initier le cercle vertueux de l'amélioration de la performance : Voir, Analyser, Agir. Vous avez tout compris. Un KPI c'est à la fois un rétroviseur et une longue vue.

1.Posté par Patrick Jaulent le 21/09/2007 10:17
Bonjour Coucou75...

Vous avez raison de poser cette question. qu'est-ce qui est clé ?
La réponse est l'indicateur et par conséquent va valeur. Cela signifie qu'il y a des indicateurs clés et les autres comme il y des processus clés et les autres.

Un KPI est attaché à un processus clés. Un processus clé est un processus prioritaire. Ne pas confondre d'ailleurs un processus prioritaire et un processus critique. Un processus prioritaire peut être pour le dirigeant X de la société Y de "concevoir de nouveaux produits et services" avec pour objectif de "respecter de délai de mise sous le marché" et pour KPI "Time to Market".

Ce processus prioritaire est constitué d'un enchaînement d'activités selon une certaine logique telles que : Etudier le marché, réaliser des maquettes, étudier la faisabilité,..

Pour suivre si différentes activités nous avons besoin d'indicateurs (qui sont généralement des indicateurs de sortie d’activité) tels que : le nombre d'études de marché réalisés, le nombre de maquettes réalisées dans les délais,..

Ces indicateurs sont certes importants mais ils ne sont pas clés. mais vous avez également raison de rappeler que c'est sur le terrain que le l'on gagne. Si les maquettes ne sont pas réalisées dans les délais.. cela un impact sur « Time To Market ».

Pour vous familiariser avec ces concepts, je vous conseille de lire l’article sur le « Modèle Triple Impact » publié sur decideo.

0.Posté par coucou75 le 19/09/2007 12:52
Finalement, qu'est-ce qui est "clé" dans cet indicateur ? sa valeur ou les valeurs qui les composent ? C'est un peu l'iceberg des indicateurs, on n'en voit que ce qui dépasse de l'eau alors que ce qui est en dessous est souvent plus important...

1 2 3
Nouveau commentaire :



> A LIRE EN CE MOMENT SUR DECIDEO


Dr Patrick JAULENT



Patrick Jaulent a plus de 25 ans d'expérience en Performance des organisation publiques et privées.


Ancien consultant, professeur.


Plus de 80 projets en pilotage de la performance réalisé.


C'est un Expert en Définition & Exécution stratégique, Tableaux de bord & Indicateurs de performance


Auteurs de plusieurs ouvrages sur ces sujets (Piloter vos performances, édition AFNOR - Méthodes de Gestion comment les intégrer Editions d'organisation - Les leviers de la performance Editions Riscus) et Objectif performance (éditions AFNOR)





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile